Chirurgie de réparatrice à Vire (14, 50)


Une intervention en chirurgie de l’obésité (14, 50 et 61) engendrant une perte de poids significative et rapide, il n’est pas rare d’observer des effets postopératoires de relâchement et affaissement cutanés et/ou musculaires.

Limités par une activité sportive, d’abord modérée puis plus intense, une bonne hydratation de la peau (crèmes pharmaceutiques pour augmenter la tonicité cutanée) ainsi qu’une alimentation saine, ces ptôses peuvent induire un rejet par le patient de ce « nouveau » corps.
Aux bénéfices de l’amaigrissement en termes de santé et de confort de vie se substitue alors chez le patient une insatisfaction, voire un sentiment de honte face à sa nudité.

Dans de pareils cas, la chirurgie réparatrice (14, 50 et 61), telle que l’exerce le Dr Soufron à la clinique Notre-Dame à Vire, a le pouvoir de restructurer certaines parties du corps.
Elle répare les dégâts causés par l’amaigrissement en retirant l’excédant cutané, en lipo-aspirant les résidus graisseux et en remodelant le corps.

Important : la chirurgie réparatrice (14, 50 et 61) ne peut se faire sans une stabilisation pondérale préalable. L'arrêt total du tabac est une autre des conditions pour qu’une chirurgie réparatrice soit envisagée.


Effet "yoyo"
Effet "yoyo": une explication scientifique ?
...
Horaires d'ouverture du secrétariat

Le secrétarait téléphonique est ouvert les lundi de 9h à 12h et de 14h30 à 16h, les mardi...

Mise en ligne du site Internet
Notre entreprise Chirurgie Obésité Soufron est heureuse de vous annoncer la mise en ligne de...